Logo de la RHF Paca


Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ceux que vous souhaitez activer

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter à tout moment notre Politique de confidentialité. Pour paramétrer vos choix, cliquez sur le bouton Personnaliser. 

Vous pouvez changer d'avis et modifier votre consentement et/ou faire valoir votre droit d'opposition à tout moment en cliquant sur Gérer les cookies en bas de page du site.

La démarche dite "Automédiatisation"

L’association Moderniser Sans Exclure conduit depuis plus de vingt-cinq années des recherches/actions qui utilisent le support numérique comme outil, permettant de créer des espaces d’expression, d’écoute et de rencontres avec des groupes de citoyens volontaires. 


Dans l'esprit et la philosophie de la structure, il ne s’agit pas simplement d’amener des citoyens à s’exprimer, mais de mettre en place les bonnes conditions qui permettent un croisement de regards entre des citoyens qui souhaitent se faire entendre et des interlocuteurs techniques/politiques qui acceptent de décloisonner les rôles, les fonctions, les espaces dans une logique de changement de regard et de pratiques.


Basées sur des règles déontologiques et méthodologiques précises, les démarches consistent donc à faire AVEC et non POUR les personnes avec comme objectif d’améliorer les projets, les dispositifs et les politiques publiques et de valoriser les bonnes pratiques innovantes.


En résumé, Il ne s’agit donc pas seulement de susciter une expression pour comprendre, mais de mieux apprécier pour mieux agir.

La méthodologie de travail

Dans la cadre de la RHF, il s'agit donc déployer la démarche d'automédiatisation pour :

  • Organiser des rencontres qui comportent des regards croisés et une analyse partagée sur les enjeux, les moyens et les difficultés dans la mise en œuvre et l’amélioration du dispositif RHF. 
  • Constituer, à partir des productions filmiques, des supports d’animation/communication, qui invitent les spectateurs à interroger leurs postures et leurs pratiques et à explorer leurs marges de manœuvre individuelles et collectives, en passant, à chaque fois que cela s’avère possible, d’un collectif de « spectateurs », à un « acteur » collectif


Cette phase d’initialisation du processus doit permettre de :

  1. Informer les référents RHF sur les attendus et les modalités de la démarche globale ;
  2. Organiser les modalités des séances de tournage en lien avec les référents RHF présents sur les 2 territoires et les chargés de développement de l’Agefiph (mails d’invitations, modalité d’animation...)
  3. Constituer 2 groupes d’expressions, appelés « Groupes Producteurs » (GP1 et GP2) d’une 10aine de volontaires/bénéficiaires chacun en recherchant une diversité au regard des situations, acceptant de témoigner devant une caméra et d’y consacrer du temps
  4. Préparer l’ensemble des participants à cet exercice compliqué d’accueillir de façon bienveillante une parole qui ne correspond probablement pas ni aux systèmes de valeur, ni au langage et aux références habituelles

Cette phase est décomposée en 2 temps :

  1. Atelier d’expression « initial » filmé avec chacun des groupes producteurs (GP1 et GP2) sur des questions générales telles que : « Ce que vous avez pensé, ressenti, vécu… de l’accompagnement ? coté prescripteur, aide humaine, aide technique, adaptation des formations… les difficultés/dysfonctionnements rencontrées ?
  2. Atelier d’expression « approfondissement » filmé avec chacun des groupes producteurs initiaux et/ou autres groupes sur les territoires (GP1+ et GP2+) en s’appuyant sur le visionnage de la maquette du 1er atelier pour permettre d’approfondir et d’enrichir cette parole avec des témoignages complémentaires/nuancés/contradictoires

À partir des heures d’enregistrement, MSE réalise une maquette de film de synthèse de type « usagers » (validée par les personnes qui apparaissent à l'écran), qui sert de support à la mise en place de la phase d’enrichissement de la démarche.

Après cette phase d’expression des groupes producteurs « usagers », il sera venu le temps d'un travail de croisement des regards de réflexion partagée sur le fonctionnement et l’évolution de la Ressource Handicap Formation

Cette étape prend la forme suivante :

  1. Un temps de préparation de la phase d’enrichissement avec l’organisation de la date et du lieu et l’élaboration de supports d’informations permettant l’invitation et la remobilisation des membres des groupes producteurs, mais également les acteurs de la RHF
  2. L’animation et le tournage d’une rencontre projection/échange/débat filmée avec les membres des groupes producteurs (GP1 et GP2), les référents RHF des territoires, les acteurs de la RHF, l’Agefigh et les partenaires institutionnelsUne projection du film de synthèse (comme point de départ la vision, la perception, la critique des bénéficiaires « finaux ») introduit l’espace d'échange/débat/enrichissement entre les participants.
  3. La réalisation d'un nouveau film de synthèse à partir des expressions filmées lors de cette nouvelle séance filmée et l’extraction de propos/image issus du film de synthèse réalisé en phase 2 de la démarche. La validation des propos du film de synthèse est réalisée au moyen d’un processus de validation par Internet (Mise en ligne des films sur un espace de validation accessible uniquement par les personnes qui apparaissent à l'écran)

Au-delà d’un accompagnement et d'une amélioration continue de la RHF, les productions filmiques poursuivent plusieurs objectifs complémentaires :

  • Contribuer à alimenter les différents travaux d’évaluation nationale de la Ressource Handicap Formation
  • Observer l’évolution du fonctionnement, missions... du dispositif
  • Valoriser la démarche de co-construction à l’échelle des autres directions régionales, mais également le processus permettant d’associer les usagers dans l’amélioration de politiques publiques
  • Alimenter les réflexions sur les modalités de co-construction des dispositifs de l’AGEFIPH


Les réalisations

Pour élaborer les modalités de mise en œuvre de la nouvelle Ressource Handicap Formation  (RHF) en région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur, l'AGEFIPH Paca-Corse a souhaité associer les acteurs et travailleurs handicapés aux différents travaux de co-construction.


image de la jacquette du film : Connaissez-vous l'histoire du poulpe chef d'orchestre dans une bibliothèque ?
Connaissez-vous l'histoire du poulpe-chef d'orchestre dans une bibliothèque ?

Ce processus s'est traduit par des ateliers de créativité animés par Amnyos qui se sont déroulés le 1 et 12 octobre 2018 au Lab Pôle Emploi situé à Marseille.

À l'issue de ces travaux, un petit groupe de volontaires a accepté de témoigner devant la caméra de ce qu'il a pensé des journées de créativité et de ce qu'il imagine comme fonctionnement de la RHF en région après ces séances de co-construction.


image de la jacquette du film : Qu'est devenu le poulpe-chef d'orchestre ?
Qu'est devenu le poulpe-chef d'orchestre ?

Après plus d'une année de fonctionnement et au regard des conditions sanitaires dues au COVID, un petit groupe de personnes (Bénéficiaire, Organismes de formation, Prestataires, Direction régionale de l'Agefiph,..) s'est réuni le 1er octobre 2020 au Creps à Aix-en-Provence lors d'un bilan d'étape filmé.




RHF Paca - Image du Flyer A4
Focus sur l'association Moderniser Sans Exclure Sud

Créée en 1992 par le professeur Bertrand Schwartz, délégué interministériel à l’insertion des jeunes, fondateur du réseau MSE, l'association Moderniser Sans Exclure Sud (MSE-Sud), déploie des démarches de communication sociale appelées "Automédiatisation" (support vidéo) et I-médiatisation (Plateforme interactive Web) qui associent directement les utilisateurs, usagers, citoyens et professionnels à la conception et l’évaluation/amélioration continue des dispositifs/politiques publiques.
(démarches dépositaires du réseau Moderniser Sans Exclure et unique dans sa mise en œuvre)

Site Internet de Mse-Sud